Vaccins, règles budgétaires, nouvel Erasmus… Ce qu'il faut retenir du discours sur l'état de l'union d'Ursula von der Leyen

La présidente de la Commission européenne a annoncé, mercredi, plusieurs grandes lignes pour les réformes à venir au sein de l'Union européenne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le 15 septembre 2021 devant le Parlement européen. (YVES HERMAN / AFP)

"Cela fait des siècles que nous n'avions pas connu une telle crise sanitaire et nous avons choisi de l'affronter ensemble." Ce sont par ces mots que la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a débuté son discours sur l'etat de l'Union, mercredi 15 septembre. L'occasion de rappeler le rôle joué par l'Union européenne dans la distribution des vaccins contre le Covid-19, avant de dresser les grandes lignes des prochains projets communs porté par les 27 Etats membres.

Tour d'horizon des principales annonces à retenir.

L'Union européenne va donner davantage de vaccins aux pays pauvres

L'UE veut amplifier son ambition mondiale sur le vaccin. L'Europe va ainsi donner 200 millions de doses supplémentaires de vaccins contre le Covid-19 aux pays pauvres d'ici à la mi-2022, s'ajoutant aux 250 millions de doses déjà promises, a annoncé la présidente de la Commission européenne.

"C'est un investissement solidaire et c'est aussi un investissement dans la santé mondiale", a déclaré, devant le Parlement européen, Ursula von der Leyen, soulignant que, si plus de 70% des adultes de l'UE sont vaccinés, "moins de 1% des doses de vaccins ont été administrées dans les pays pauvres".

Un nouvel Erasmus, pour les jeunes décrocheurs

"L'Europe a besoin de toute sa jeunesse", a martelé Ursula von der Leyen. Après le succès du programme Erasmus, qui permet de réaliser un échange au sein de l'Union européenne pendant un an lors de ses études, la présidente de la Commission a annoncé la création d'un nouveau programme : Alma. Ce dispositif doit permettre de donner "une expérience professionnelle temporaire dans un autre pays de l'UE (…) aux jeunes qui tombent entre les mailles du filet", sans emploi ou études par exemple.

Pour marquer le coup, Ursula von der Leyen a aussi annoncé qu'elle allait proposer de faire de 2022 l'Année de la jeunesse européenne.

Un sommet sur la défense européenne en 2022 sous la présidence française

Le 1er janvier 2022, la France va prendre la présidence du Conseil de l'Union européenne. Et l'un des grands événements du premier semestre 2022 est déjà connu : un sommet de la défense européenne à Toulouse. "Nous avons besoin d'une évaluation commune des menaces auxquelles nous sommes confrontés et d'une approche commune pour y faire face, a expliqué Ursula von der Leyen. Le moment est venu pour l'Europe de passer à la vitesse supérieure."

Une réforme des règles budgétaires

L'Union européenne "ne répétera pas l'erreur" commise après la dernière crise financière. En 2008, un retour précipité à la rigueur budgétaire avait provoqué une rechute du continent dans la récession. "Les leçons de la crise financière pourraient servir d'avertissement. A l'époque, nous avons déclaré victoire trop tôt et nous en avons payé le prix", a déclaré Ursula von der Leyen, en confirmant l'ouverture prochaine d'un débat sur la réforme des règles budgétaires européennes.

Prévu avant la pandémie, ce débat sur une réforme du pacte de stabilité, qui limite les déficits publics à 3% et la dette à 60% du produit intérieur brut (PIB), avait été suspendu à cause de la crise. La chute d'activité combinée aux dépenses des gouvernements pour protéger les entreprises et l'emploi ont provoqué de lourds déficits.

Une aide supplémentaire de 100 millions d'euros pour l'Afghanistan

L'Union européenne va fournir 100 millions d'euros supplémentaires d'aide humanitaire à l'Afghanistan pour éviter "un désastre humanitaire", a annoncé Ursula von der Leyen. L'UE avait déjà annoncé le quadruplement de son aide humanitaire pour la porter à 200 millions en 2021. "Nous sommes aux côtés du peuple afghan", a martelé la présidente de la Commission européenne.

Une loi contre les violences faites aux femmes

L'Union européenne veut prendre ses responsabilités dans la lutte contre les violences sexistes. "D'ici à la fin de l'année, nous nous doterons d'une loi de lutte contre les violences faites aux femmes, a annoncé la présidente de la Commission européenne. Il s'agit de la dignité de chacune, de la justice de chacune."

Un doublement du budget extérieur pour la biodiversité

L'ambition climatique de l'Union européenne a été longuement évoquée par la présidente de la Commission européenne, en vue de la COP 26 qui doit se tenir à Glasgow en novembre 2021. "Nous sommes fiers d'annoncer aujourd'hui que l'UE doublera son financement extérieur pour la biodiversité", a annoncé Ursula von der Leyen.

"La COP 26 sera l'heure de vérité, selon elle. Les grandes économies ont un devoir vis-à-vis des pays les moins avancés, les plus pauvres. Le moment est venu de tenir nos promesses. Nous n'avons plus le temps d'attendre."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.