Crise en Ukraine : l’onde de choc après les déclarations de Vladimir Poutine

Publié Mis à jour
Crise en Ukraine : l’onde de choc après les déclarations de Vladimir Poutine
FRANCE 2
Article rédigé par
S. Perez, D. Olliéric, C. Kenck, I. Rodneva, J. Cohen-Olivieri - France 2
France Télévisions

En Ukraine, tout a basculé lundi 21 février, après la déclaration dans la soirée de Vladimir Poutine de reconnaître l’indépendance des zones séparatistes pro-russes. Il a ordonné à son armée d’entrer en Ukraine dans ces territoires.

En signant solennellement le décret qui reconnaît l’indépendance des territoires séparatistes de l’est de l’Ukraine, lundi 21 février, Vladimir Poutine, choisit l’escalade dans le conflit. Lui qui souffle le chaud et le froid depuis plusieurs semaines a tranché lors d’une longue allocution, où il a revisité l’histoire à sa façon. La Russie ouvre donc la porte à une annexion du Donbass, ces deux territoires russophones qui ont fait sécession en 2014 : les autoproclamées républiques de Donetsk et de Lougansk.

Réunion en urgence du Conseil de sécurité de l’ONU

À Donetsk, devant beaucoup de caméras, des feux d’artifice et quelques drapeaux russes, les séparatistes fêtent leur victoire. Dans le reste du pays, le réveil est en revanche très difficile. L’inquiétude est remontée d’un cran à Kiev (Ukraine). Côté diplomatie, c’est la douche froide pour Emmanuel Macron. Selon l’Elysée, Vladimir Poutine a tenu "un discours paranoïaque".

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni en urgence, le risque de conflit majeur est réel. L’Union européenne évoque de son côté une violation flagrante du droit international et planche, mardi 22 février, aux sanctions à imposer à la Russie. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.