L'incendie du sous-marin nucléaire russe est éteint

Le sinistre s'est déclaré jeudi sur une base militaire. Les autorités, qui ont annoncé la fin de l'incendie, se veulent rassurantes quant au taux de radioactivité environnant.

Des pompiers tentent de maîtriser l\'incendie qui ravage un sous-marin nucléaire russe dans la région de Mourmansk (nord-ouest de la Russie) dans la nuit du 29 au 30 décembre.
Des pompiers tentent de maîtriser l'incendie qui ravage un sous-marin nucléaire russe dans la région de Mourmansk (nord-ouest de la Russie) dans la nuit du 29 au 30 décembre. (RUSSIA TODAY / REUTERS)

"L'incendie est éteint, il n'y a plus de flammes", a annoncé le ministre des Situations d'urgence russe vendredi 30 décembre. Dans la soirée de jeudi, la coque d'un submersible nucléaire russe a pris feu dans la région de Mourmansk (nord-ouest de la Russie), sur l'une des principales bases navales du pays.

Le sinistre s'est déclaré lorsque l'échafaudage en bois autour de la coque du sous-marin, qui se trouvait dans un dock pour des travaux, a pris feu, selon un porte-parole de la marine cité par Interfax. Ce dernier assure qu'"il n'y a aucune menace pour les équipements techniques à bord".

Une partie de l'équipage se trouvait toujours à bord vendredi, ont indiqué les agences russes, citant les autorités. "Une partie de l'équipage contrôle en permanence les paramètres de températures et de dioxyde de carbone", selon le ministère de la Défense.

Pas de danger pour la population

Le niveau de radioactivité dans la localité de Roslyakovo, lieu de l'incendie, serait dans la norme. Il ne présenterait "pas de menace pour la population", précise vendredi l'antenne régionale du ministère des Situations d'urgence. "Ces paramètres sont dans la fourchette de fluctuation de la radiation naturelle."

Neuf personnes ont été blessées dans l'incident, rapporte l'agence Interfax. Il s'agit de pompiers qui ont été légèrement intoxiqués par la fumée de l'incendie.

Enquête ouverte

Une enquête criminelle pour "destruction ou endommagement de biens militaires par imprudence" a été ouverte, selon un porte-parole du parquet militaire russe. Aucune information n'a été donnée jusqu'ici sur les causes de cet incendie alors que, selon les autorités russes, aucun système d'armement ne se trouve à bord du sous-marin. Son système de propulsion nucléaire est coupé.

Ce sous-marin de classe Delta IV peut transporter jusqu'à 16 missiles balistiques intercontinentaux, selon le descriptif du navire donné par des médias russes.