Cet article date de plus de neuf ans.

Un réseau de proxénètes démantelé à la frontière espagnole

La police espagnole a interpellé une vingtaine de personnes impliquées dans une affaire de proxénétisme entre la Roumanie et la frontière franco-espagnole. Les jeunes femmes étaient maltraitées dans des "bordels géants".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Capture d'écran Autre)

Les jeunes Roumaines étaient repérées quand elles étaient encore mineures avant d'être envoyées en Espagne avec la
promesse de travailler en tant que "gardiennes d'enfants ou de personnes âgées ", explique la police espagnole.

Mais une fois arrivées dans des "bordels
géants" à La Jonquera, à la frontière franco-espagnole, les proxénètes les "menaçaient, les frappaient
et les violaient en permanence, les maintenant dans un régime de semi-esclavage
avec des journées de 13 à 14 heures
", poursuit le communiqué. Le Lady's Dallas fait partie des établissements impliqués dans cette affaire.

70 euros pour le logement

Par ailleurs, les bourreaux leurs prélevaient de force leurs empreintes digitales pour les faire pointer, ils utilisaient également des brouilleurs pour empêcher les jeunes femmes de prévenir leurs familles. L'Indépendant précise qu'elles étaient obligées de verser 70 euros par jour pour le logement, cinq euros pour l'électricité, 2 pour chaque rouleau de papier toilette et sept pour le savon. Elles étaient également tenues de réaliser un test sanguin tous les mois et à leurs frais.

En tout, 19 personnes ont été interpellées. Le réseau
s'organisait en deux groupes. Le premier était composé de Roumains "installés dans la région de Braila " en Roumanie. Un mandat d'arrêt
européen a d'ailleurs été lancé contre deux de ses membres qui se trouvent sur
place. "Le second groupe était chargé de gérer 'un bordel géant' à la
Jonquera
".

Dans cette ville située à la frontière entre la France et l'Espagne,
les enquêteurs ont découvert 101.290 euros, un fusil, un revolver, des
munitions et plusieurs couteaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.