Cet article date de plus de sept ans.

Un attentat contre la Commission européenne a-t-il été déjoué ?

Selon la chaîne de télévision publique néerlandaise, deux djihadistes ont été arrêtés début août. Leur objectif aurait été de "tuer un maximum de personnes, en utilisant des armes lourdes".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le siège de la Commission européenne, le 18 juin 2014, à Bruxelles (Belgique). (LEX VAN LIESHOUT / ANP MAG / AFP)

La Commission européenne "n'a pas reçu d'information sur une menace spécifique". Elle réagit dimanche 21 septembre aux révélations de la chaîne de télévision publique néerlandaise NOS, selon qui la justice belge disposerait de preuves sur des préparatifs d'attentat contre la Commission européenne. Des jihadistes basés à La Haye (Pays-Bas) auraient projeté de s'en prendre à l'organe exécutif de l'Union européenne après la fusillade au musée juif de Bruxelles (Belgique) en mai dernier. 

Début août, deux Néerlandais d’origine turque, un homme et une femme, auraient été interpellés à leur arrivée à l’aéroport international de Bruxelles, alors qu'ils revenaient de Turquie. Ils avaient vraisemblablement séjourné en Syrie. Les deux suspects auraient été alors inculpés pour appartenance à un groupe terroriste, violation de la législation sur les armes ainsi que pour financement du terrorisme.

Le parquet belge ne confirme pas

Les deux personnes vivaient à La Haye mais auraient régulièrement séjourné à Bruxelles. Toujours selon la télévision néerlandaise, la police aurait découvert dans leurs logements (à La Haye et à Bruxelles) du "matériel jihadiste", des armes à feu et un ou plusieurs gilets pare-balle. Leur objectif aurait été de "tuer un maximum de personnes, en utilisant des armes lourdes".

Le parquet belge n'a pas confirmé ces informations. En revanche, les autorités ont reconnu samedi avoir déjoué "des" attentats sur le territoire belge ces derniers mois. Elles refusent de dévoiler quelles étaient les cibles de ces attentats. Selon les médias belges, ces attaques déjouées auraient été "comparables" à celle menée par Mehdi Nemmouche au musée juif de Belgique à Bruxelles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.