Ukraine : le G7 d'accord pour sanctionner Moscou "rapidement"

Après le Pentagone, l'Elysée a rendu public ce samedi matin la déclaration conjointe des pays du G7, la menace de nouvelles sanctions contre la Russie qui "n'a pris aucune mesure concrète pour appliquer l'accord de Genève". Certaines de ces nouvelles sanctions pourraient intervenir dès ce lundi. 

(Gleb Garanich Reuters)

"Nous,
chefs d'Etat ou de gouvernement de l'Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de
la France, de l'Italie, du Japon et du Royaume-Uni, président du Conseil
européen et président de la Commission européenne" : le ton est solennel et la Russie clairement désignée comme coupable dans cette déclaration - voir plus bas - où l'Ukraine est félicitée pour les
"mesures positives prises pour remplir ses engagements" et pour avoir agi" avec
retenue vis-à-vis des bandes armées".

Moscou a "continué à faire monter les tensions" 

Mais pas de bons points pour Moscou qui "n'a pris
aucune mesure concrète pour appliquer l'accord de Genève. Elle n'a pas soutenu
publiquement l'accord, ni condamné les agissements des séparatistes cherchant à
déstabiliser l'Ukraine, ni appelé les militants armés à quitter dans le calme
les bâtiments officiels qu'ils occupent et à baisser leurs armes. Au contraire,
elle a continué à faire monter les tensions par une rhétorique de plus en plus
préoccupante et des manœuvres militaires en cours à la frontière ukrainienne".

Voilà pour les mots. Quant aux nouvelles sanctions, " coordonnées
et plus étendues", elles devraient intervenir "rapidement", "de toute urgence" à un mois de la présidentielle ukrainienne. Mais sans aucune autre précision. Côté américain, on dit simplement que Washington pourrait agir dès ce lundi.

[DECLARATION DU G7 SUR L'UKRAINE – 26 avril 2014](https://www.youscribe.com/catalogue/tous/actualite-et-debat-de-societe/actualite-evenements/declaration-du-g7-sur-l-ukraine-26-avril-2014-2438749 "DECLARATION DU G7 SUR L'UKRAINE – 26 avril 2014") publié par [France_Info.fr](https://www.youscribe.com/france_info.fr/)