Cet article date de plus de huit ans.

Tunis annonce de premières arrestations en lien avec l'attentat de Sousse

Le ministre tunisien de l'Intérieur a annoncé lundi l'arrestation de plusieurs personnes soupçonnées de liens avec l'homme qui a tué 38 personnes vendredi dernier, en majorité des touristes britanniques, dans un hôtel de Sousse.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Des arrestations après l'attentat de vendredi, annoncées par le ministre de l'Intérieur tunisien, ici aux côtés de Theresa May, son homologue britannique © REUTERS / Zohra Bensemra)

Trois jours après l'attentat sanglant qui a fait 38 morts, dont au moins 30 touristes britanniques, vendredi sur une plage de l'hôtel Impérial Marhaba de Sousse, à 140 km de Tunis, les autorités ont annoncé lundi avoir procédé à de premières arrestations en lien avec l'auteur de cette attaque, revendiquée par le groupe Etat islamique (EI).

A LIRE AUSSI ►►►A Sousse, quatre ministres de l'Intérieur rendent hommage aux victimes de l'attentat 

"Nous avons commencé par arrêter un premier groupe, dont le nombre est important, du réseau qui était derrière ce criminel terroriste ", a indiqué le ministre de l'Intérieur Najem Gharsalli lors d'une conférence de presse organisée dans cet hôtel, aux côtés de ses homologues français, allemand et britannique. Le ministre tunisien n'a donné aucune précision sur le nombre et le profil des personnes interpellées. Le ministre a toutefois précisé que l'enquête concernait "toute personne, ayant fourni un soutien logistique ou financier" au tueur, un étudiant de 23 ans. 

Les autorités tunisiennes chercheraient notamment à savoir si le tueur, qui a été abattu lors de l'attaque, avait été entraîné dans des camps djihadistes en Libye. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.