Transport routier : Bruxelles souhaite lutter contre le dumping social

Pour lutter contre le dumping social des chauffeurs routiers, la Commission européenne prévoit de durcir les règles sur les travailleurs détachés.

FRANCE 2

La Commission européenne souhaite lutter contre le dumping social des chauffeurs routiers. Aujourd'hui, un transporteur hongrois qui vient livrer des marchandises en France est payé selon les règles de son pays d'origine, soit deux fois moins cher en moyenne. Pour la première fois, Bruxelles propose une limite : si ce même camionneur travaille plus de trois jours par mois en France, il devra toucher le salaire minimum français.

Des mesures sur le cabotage routier

Bruxelles veut aussi tout changer sur ce que l'on appelle le cabotage. Lorsqu'un chauffeur slovène livre en France puis transporte d'autres colis sur le territoire, dès le premier jour il devra être rémunéré selon les règles françaises. En revanche, la Commission européenne se montre plus souple sur le nombre de livraisons : trois maximum aujourd'hui, illimitées pendant cinq jours après que cette réforme soit passée.

Le JT
Les autres sujets du JT
D’importants bouchons sur l’A16 en mai 2015. 
D’importants bouchons sur l’A16 en mai 2015.  (JEAN PIERRE BRUNET / MAXPPP)