Tableaux de maîtres dérobés : les voleurs proposent de rendre leur butin

Six Roumains accusés d'avoir volé des chefs d'œuvre de Picasso, Monet et Matisse en octobre dernier veulent passer un accord avec la justice. Leur procès devait commencer ce mardi mais ils ont proposé de rendre les toiles, alors que la mère de l'un d'entre eux avait affirmé les avoir brûlées.

(Capture d'écran de parool.nl Autre)

La proposition a surpris les
juges. Ce mardi, à Bucarest, s'est ouvert le procès des six Roumains accusés d'avoir
dérobé des tableaux de maîtres au musée de Rotterdam en octobre dernier. Il a dû être ajourné au 10 septembre pour des
raisons de procédure, et pourrait prendre une toute autre tournure d'ici là.

Les voleurs présumés ont proposé de rendre les chefs d'œuvre
(dont des deux Monet, un Picasso et un Matisse) en échange d'un accord avec la
justice. "Nous
avons une surprise pour les juges. Nos clients souhaitent révéler où se trouvent
les peintures, mais ils veulent passer un accord. Nous ne sommes pas en mesure
de donner plus de détails (pour le moment)
" a déclaré un autre avocat des
prévenus, Catalin Dancu.

Les tableaux n'ont pas été
brûlés

Cette proposition, si elle
étonne la justice, doit rassurer les passionnés d'art. Début août, après l'arrestation
d'un des présumés voleurs, sa mère avait tenté de l'aider. Elle avait affirmé
avoir brûlé les œuvres dans sa cheminée

Des analyses des cendres avaient confirmé qu'il s'agissait bien de peintures, mais ce mardi, les prévenus ont démenti. "Nos clients nous
ont informés que les tableaux n'avaient pas été brûlés et les documents que
nous avons nous poussent à les croire
", a déclaré l'avocate de la défense.

►►► Cliquez ici pour voir les
tableaux volés