Cet article date de plus de huit ans.

"Tintin au Congo" critiqué en Suède : les nouvelles aventures d'un album polémique

Les établissements municipaux de petites villes suédoises refusent d'avoir dans leur fonds la bande dessinée, jugée raciste.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La couverture de la bande dessinée d'Hergé "Tintin au Congo". (SEBASTIEN PIRLET / BELGA MAG / AFP)

EUROPE - Tintin n'est pas le bienvenu partout. Des bibliothèques municipales de petites villes suédoises refusent d'avoir dans leur fonds Tintin au Congo, a rapporté jeudi 4 octobre le quotidien suédois Aftonbladet (lien en suédois)

Dans cet album sorti pour la première fois en 1931, Hergé, le créateur du personnage du jeune reporter, parle de la colonisation de l'actuelle République démocratique du Congo et dépeint les Africains d'une manière grotesque ou caricaturale. FTVi revient sur la polémique.

Un débat national en Suède

Tout commence le 24 septembre. Le directeur d'une maison de la culture de Stockholm annonce au quotidien Dagens Nyheter son intention de retirer les albums d’Hergé des rayons de sa bibliothèque, afin de "soulever un débat sur la question de la discrimination". Par ailleurs rappeur, Behrang Miri explique qu'il déplore que les enfants dévorent les aventures de Tintin "sans le moindre sens critique", avait rapporté Libération.

Si la maison de la culture est finalement revenue sur ses intentions, le débat s'est emparé de la Suède. Selon le site de Libé, un sondage réalisé auprès de 20 000 internautes suédois a montré que 85% d’entre eux s'opposaient à l'interdiction supposée des aventures de Tintin.

Des retraits en série pour "Tintin au Congo"

Ailleurs dans le pays, les bibliothèques se mettent à dénoncent le racisme du plus controversé des albums d'Hergé, Tintin au Congo. "Il a été retiré et nous avons choisi de ne pas renouveler le stock en raison de son contenu raciste", a affirmé à Aftonbladet la bibliothèque d'Arboga, une ville du centre de la Suède. "L'album peut être prêté dans certains contextes à des adultes, des enseignants par exemple", a expliqué celle d'Askersund, également située dans le centre du pays.

"Nous n'avons ni Tintin au Congo ni Tintin au pays des Soviets. Mon prédécesseur a choisi de ne pas les acheter", a annoncé de son côté la bibliothèque de Stöllet à Torsby, dans l'ouest de la Suède, sans préciser les raisons de cet acte. En tout, le quotidien suédois a indiqué qu'un dixième des plus de 100 bibliothèques qu'il a interrogées limitaient d'une manière ou d'une autre le prêt de cet album, contrairement aux autres aventures du reporter belge.

Un album toujours polémique

En Grande-Bretagne, la Commission pour l'égalité entre les races avait déjà demandé en 2009 que Tintin au Congo soit retiré des étagères des librairies, indiquait alors Slate.fr.

Plainte d'un lecteur en Suisse, repérée par 20 Minutes.ch, restriction d'accès dans une bibliothèque américaine, rapporte The New York Times (en anglais) et polémique en France, le blog La République des livres du Monde.fr s'est penché cette année-là sur ce "principe de précaution appliqué à la tintinologie". Il évoque "une affaire d'Etat", partie d'une mobilisation du Conseil représentatif des associations noires (CRAN), alors "favorable à ce qu'un additif soit placé en préambule de l'ouvrage pour rappeler notamment à l'intention du jeune public, que cet album est à lire avec la distance nécessaire à toute caricature"

Tintin en justice, ses aventures belges

En Belgique, le pays d'origine de l'auteur, la justice a refusé d'interdire la commercialisation de la bande dessinée Tintin au Congo. En février, "elle a estimé non fondée l'action intentée par un ressortissant congolais qui jugeait l'œuvre d'Hergé raciste", a indiqué l'avocat du plaignant d'après L'Express. Selon le tribunal, "vu le contexte de l'époque, Hergé ne pouvait pas être animé d'une telle volonté".

Un éditeur belge a d'ailleurs entrepris de publier, conjointement avec le journal La Libre Belgique, des hors-série intitulés "Les Personnages de Tintin dans l’histoire", a indiqué le site internet de la publication en juillet.  "Gageons que chaque lecteur y trouvera son lot d’éclairages, sur une œuvre qui, l’air de rien, balaye tout un pan du XXe siècle - si proche et pourtant déjà si loin", conclut l'article. Y compris ses pans les plus douloureux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.