Cet article date de plus de huit ans.

La Roumanie, le pays où les retraités sont plus nombreux que les salariés

La crise, l'exode des travailleurs et la désindustrialisation de la Roumanie ont fait chuter le nombre de salariés alors que le vieillissement de la population se poursuit.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Deux retraitées tricotent sur un banc à Viscri, un village de Transylvanie, en Roumanie. (KARINA KNAPEK / AFP)

Avec davantage de retraités que de salariés, la Roumanie est "une anomalie économique". C'est ce qu'assure, mardi 27 août dans une longue analyse, le quotidien économique roumain Ziarul Financiar (article payant, en anglais).

En vingt ans, le nombre de salariés a été quasiment divisé par deux. En 1990, la Roumanie comptait 8,1 millions de salariés et 3,5 millions de retraités, indique le quotidien. Mais en 2012, il n'y avait plus que 4,3 millions de salariés pour 5,3 millions de retraités dans le pays. "Si le rythme actuel se poursuit, en moins de dix ans, la Roumanie ne pourra plus payer les retraites", estime le professeur Mircea Costea, qui réclame une stratégie nationale à long terme pour créer des emplois.

Récession brutale et exode

Comment expliquer cette "anomalie" ? Avec l'entrée dans l'économie de marché, la Roumanie a vu le nombre de ses emplois industriels brutalement chuter. L'un des plus grand combinats sidérurgiques du pays qui comptait encore 27 000 employés à la fin des années 1990, devenu propriété d'ArcelorMittal, ne compte plus aujourd'hui qu'un peu moins de 8 000 employés. Le quotidien de référence note également que la récession enregistrée en 2009 et 2010 a fait disparaître des centaines de milliers d'emplois qui n'ont pas été recréés malgré le retour à la croissance.

Le nombre de demandeurs d'emploi est d'ailleurs en hausse constante, à 7,6% de la population active en juin 2013 contre 6,7% en décembre 2012. Lundi 26 août, le président roumain de centre droit, Traian Basescu, a d'ailleurs mis en garde contre une montée du chômage.

Une désindustrialisation massive depuis la chute du communisme, en 1989, combinée à la crise, a par ailleurs amené de nombreux Roumains a émigrer pour trouver un emploi. Depuis l'entrée de la Roumanie dans l'Union européenne en 2007, c'est près de 2 millions de personnes qui ont quitté le pays pour aller travailler à l'étranger.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.