Europe : Emmanuel Macron fait la leçon à Angela Merkel

Ce jeudi 10 mai au matin, en Allemagne, Emmanuel Macron a reçu le prix Charlemagne, qui le récompense pour son engagement en faveur de l'Europe. Il en a profité pour égratigner l'Allemagne et sa politique d'investissements frileuse.

FRANCE 3

Ce jeudi 10 mai au matin, après qu'il s'est fait remettre le prix Charlemagne en récompense de son engagement pro-européen, Emmanuel Macron n'a pas hésité à critiquer l'Allemagne pour sa frilosité en matière d'investissements pour doper la croissance en Europe. Une petite phrase qui n'est pas passée inaperçue. Emmanuel Macron a, en quelque sorte, fait une leçon de morale à Angela Merkel. "Oui, mais avant, il a tenu à préciser que lui a bel et bien lancé des réformes structurelles en France ; en clair, que le pays fait des efforts", explique en duplex le journaliste Arnaud Boutet. "Lorsqu'il évoque le 'fétichisme', il vise la stratégie budgétaire de l'Allemagne. Les excédents budgétaires et commerciaux sont ici très importants, mais cela 'pénalise les autres pays de l'Union', dit Emmanuel Macron", selon qui il faut "plus de solidarité".

"Une Europe forte et souveraine"

"Sur ce point, les Allemands ne sont pas prêts à changer de stratégie. Ensuite, le président Macron a défendu le projet d'un budget de la zone euro, et c'est là encore un point de discorde avec Angela Merkel. 'N'ayez pas peur', a-t-il dit, 'il faut une Europe forte et souveraine', notamment pour contrer les États-Unis de Donald Trump. En clair, Emmanuel Macron va donc devoir convaincre tous les pays de l'Union, à commercer par l'Allemagne", conclut Arnaud Boutet. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, le 15 mars 2018 à Bruxelles (Belgique). 
Emmanuel Macron, le 15 mars 2018 à Bruxelles (Belgique).  (THIERRY ROGE / BELGA MAG / AFP)