Quatre hommes qui ont mené un braquage record à Londres en août 2009 ont été condamnés à des peines de prison

Aman Kassaye, 25 ans, qui avait organisé et mené avec ses complices l'attaque en plein jour de la joaillerie de Mayfair, dans le centre de Londres, en menaçant le personnel d'une arme, a été condamné à 23 ans de prison.Le butin dépassait 40 millions de livres (48 millions d'euros). Les bijoux n'ont jamais été retrouvés.

Les braqueurs étaient partis avec 43 pièces de joailleries dont un collier d\'une valeur de 3,5 millions de livres.
Les braqueurs étaient partis avec 43 pièces de joailleries dont un collier d'une valeur de 3,5 millions de livres. (AFP PHOTO/Ben Stansall)
Aman Kassaye, 25 ans, qui avait organisé et mené avec ses complices l'attaque en plein jour de la joaillerie de Mayfair, dans le centre de Londres, en menaçant le personnel d'une arme, a été condamné à 23 ans de prison.

Le butin dépassait 40 millions de livres (48 millions d'euros). Les bijoux n'ont jamais été retrouvés.

Aman Kassaye a reçu une peine de 16 ans de prison pour complot en vue de commettre un vol, à laquelle s'ajoute cinq ans pour possession d'arme à feu et deux ans pour enlèvement.

Trois autres hommes, Solomun Beyene, 25 ans, Clinton Mogg, 43 ans et Thomas Thomas, 46 ans ont reçu chacun des peines de 16 ans de prison, pour complicité de vol.

Maquillage et plusieurs voitures pour semer la police
Les hommes avait eu recours à une maquilleuse professionnelle pour dissimuler leur apparence et avaient utilisé une série de véhicules pour échapper aux poursuites de la police dans la capitale britannique, avait expliqué l'accusation au cours du procès.

Petra Ehnar, une vendeuse du magasin de la prestigieuse rue commerçante de New Bond Street, avait témoigné de sa frayeur quand le groupe de braqueurs lui a demandé de retirer les bijoux des vitrines en la menaçant d'une arme.

Elle avait dû remplir un sac avec 43 pièces de joailleries, dont des boucles d'oreille, des montres et des colliers dont l'un d'une valeur de 3,5 millions de livres.

Une récompense d'un million de livres (1,16 million d'euros), la plus élevée pour ce genre de crime, qui avait été offerte pour retrouver les deux auteurs du braquage, n'a pas été attribuée.