Quand la Suisse imagine une attaque venue de France

Un exercice militaire helvétique a mis en scène une France éclatée par la crise et s'en prenant subitement à son voisin. Un scenario digne du cinéma.

Une France en complète déroute financière, éclatée, qui soudain s'en prend à... La Suisse. C'est le scenario plutôt cocasse imaginé par l'armée helvétique pour un exercice militaire. Ce dernier, baptisé Duplex-Barbara, a été révélé samedi 28 septembre par le journal Le Matin.

Concrètement, l'armée a imaginé que la France s'était désintégrée en plusieurs entités régionales sous l'effet de la crise. L'une d'elle, baptisée "la Saônia" et recouvrant le territoire du Jura français, aurait décidé d'attaquer la Suisse, forcée ainsi de se défendre.

La France ne doit pas le prendre personnellement

"L'exercice n'a strictement rien à voir avec la France, que nous apprécions", a bien précisé Daniel Berger, commandant de la brigade blindée suisse. "Il a été préparé en 2012, alors que les relations fiscales franco-suisses étaient moins tendues".

L'invasion imaginaire passait par trois points de passage, proches de Neuchâtel, Lausanne et Genève, selon une carte reproduite par Le Matin. Elle était perpétrée par une organisation paramilitaire proche du gouvernement de la Saônia, et appelée BLD (Brigade Libre de Dijon) venu "venir chercher l'argent que la Suisse a volé à Saônia".

 

L'état major suisse aime ce type de scenarios : en 2012, un exercice militaire appelé "Stabilo Due"  prévoyait la chute de l'euro, entraînant un chaos social en Europe et un afflux de réfugiés en Suisse.