Cet article date de plus d'onze ans.

Procès Breivik : le parquet requiert l'internement psychiatrique ou 21 ans de prison

Le Parquet norvégien a requis l'internement psychiatrique d'Anders Behring Breivik estimant qu'il était pénalement irresponsable. Si les juges n'aboutissaient à cette conclusion, le parquet a réclamé 21 ans de prison à l'encontre de l'auteur de la tuerie d'Utoya l'an dernier.
Article rédigé par Baptiste Schweitzer
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

C'est la question qui est au cœur du procès Breivik depuis
le début : l'auteur de la tuerie d'Utoya l'an dernier était-il responsable
de ses actes lorsqu'il a abattu 77 personnes ? Pour les procureurs, la
réponse est non. Selon le procureur Svein Holden, Anders Behring Breivik est
psychotique et donc pénalement irresponsable. Il a réclamé son internement
psychiatrique.

Dans son réquisitoire de près de trois heures, le parquet a
également évoqué le fait que les juges pourraient aboutir à une conclusion
différente de la sienne sur la santé mentale de l'accusé.

Une nouvelle provocation de l'accusé

S'ils devaient le
déclarer pénalement responsable, les procureurs ont demandé aux juges une
condamnation à 21 ans de rétention de sureté. La peine la plus sévère. Ces 21
ans pourront d'ailleurs être prolongés au-delà de cette période, tant qu'Anders
Behring Breivik sera considéré comme dangereux.

Après avoir entendu le réquisitoire, Anders Behring Breivik ─ fidèle à ses habitudes
provocantes ─ s'est levé. Il a de nouveau
fait un salut d'extrême-droite portant son poing fermé sur la poitrine puis en
tendant le bras. Le verdict est attendu, au plus tôt, mi-juillet. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.