Cet article date de plus de huit ans.

Prêtre pédophile à Lyon : des victimes demandent au pape une audience

Plusieurs victimes du père Preynat ont envoyé ce lundi une lettre au Vatican. Elles veulent une audience privée avec le pape et des explications sur le rôle joué par les autorités religieuses de Lyon.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
  (Les victimes attendent du pape "un acte fort" © MaxPPP)

Elles en appellent à l'avis du souverain pontife. Des victimes du père Preynat ont écrit ce lundi au pape François - lire la lettre en bas de cet article - pour réclamer un entretien. "On n'a plus confiance dans notre diocèse qui est juge et partie dans ce dossier " de pédophilie, déclare l'association La parole libérée. 

Elle veut des explications sur la gestion de l'affaire par l'archevêque de Lyon, Monseigneur Philippe Barbarin. Cette organisation de défense des victimes accuse le cardinal Barbarin de ne pas avoir dénoncé les viols sur de jeunes scouts dans les années 1980. "Comment un homme a pu perpétrer ces actes abominables sur des enfants sans que sa hiérarchie ne juge bon de le mettre hors d'état de nuire ni d'en référer à la justice", peut-on lire dans la lettre.

A LIRE AUSSI ►►► Pédophilie : le cardinal Barbarin visé par une enquête pour non-dénonciation

L'incompréhension des victimes

Les victimes disent également ne pas pouvoir "comprendre les paroles du Père Federico Lombardi (porte-parole du Vatican, ndlr) qui annonce que l'archevêque de Lyon a traité avec une extrême responsabilité ce dossier". 

"On avait peur d'un homme qui vous embrasse de partout" - Philippe Randé a rencontré une des victimes

Philippe Barbarin a reconnu avoir eu vent des faits "vers 2007-2008 ", mais il n'a réagi que plusieurs années après. C'est parce qu'à l'époque il ne s'agissait dit-il que de rumeurs. Le premier témoignage de victimes qui lui est parvenu date de l'été 2014. Il est donc pour lui hors de question de démissionner

Au pape de trancher pour la démission de Barbarin

"Ce n'est pas à nous de demander la démission du cardinal Barbarin mais au pape d'en juger" , estime La parole libérée. L'association attend tout de même un "acte fort". 

Dans la lettre envoyée au pape, les victimes s'interrogent également sur les mesures prises par le Vatican concernant le père Preynat, mis en examen fin janvier. "Pourquoi la réponse de Rome, début février 2015, imposait des mesures disciplinaires et la fin de toute pastorale le mettant en contact d'enfants, et rien ne [s'est] passé dans les faits jusqu'au 31 aout 2015." 

A LIRE AUSSI ►►► "Je n'ai pas accès" au dossier (avocat du cardinal Barbarin)

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.