"Pause réglementaire européenne" sur les normes environnementales : pour Thierry Breton, il est "nécessaire de se donner le temps de l’application"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 10 min
Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, était l’invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 19 mai. -
«Pause réglementaire européenne» sur les normes environnementales : pour Thierry Breton, il est « nécessaire de se donner le temps de l’application » Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, était l’invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 19 mai. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - G. Daret
France Télévisions
Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, était l’invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 19 mai.

Faut-il faire une pause réglementaire sur les normes environnementales, comme l’a demandé Emmanuel Macron, qui veut de la visibilité pour les industriels ? "Le président de la République a raison. On a mis en place une ambition, une vision : d’être le premier continent totalement décarboné à l’horizon 2050. Pour ce faire, un certain nombre de lois ont été votées. […] Il faut maintenant que les industriels s’approprient ces changements et les mettent en place", développe Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, et invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 19 mai.

Plateformes du web : des "audits en blanc" proposés

Est-ce légitime ? "C’est non seulement légitime mais nécessaire de se donner le temps de l’application. Cela ne veut pas dire pour autant que l’on ne va pas continuer à faire ce qu’il faut faire. Mais c’est pour être sûrs que cet objectif de 2050 soit atteint. Il faut maintenant se consacrer à l’exécution", assure Thierry Breton.

Le partenariat du chinois TikTok avec le Festival de Cannes interroge, alors que le géant est critiqué pour l’utilisation qu’il fait des données. "Notre nouvelle loi européenne va s’appliquer à partir du 25 août auprès des grandes plateformes […]. Cela veut dire : plus de contrôles, l’arrêt du harcèlement, des fake news. […] On sait que beaucoup de ces plateformes ne sont pas encore en conformité avec cette loi", développe le commissaire européen au Marché intérieur. Ce dernier a "proposé à chacune des grandes plateformes de procéder à des audits en blanc pour pouvoir le faire". Twitter a donné son feu vert.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.