Niveau d'alerte maximum maintenu à Bruxelles

Un nouveau suspect interpellé dimanche en Belgique a été inculpé pour participation présumée aux attentats de Paris. Trois des personnes arrêtées ce matin par les policiers belges restent en garde à vue, tandis que la plupart de ceux qui l'ont été dimanche ont été relâchés. Par ailleurs, le niveau d'alerte terroriste maximum est maintenu pour mardi à Bruxelles.

(L'état d'alerte maximum est maintenu pour mardi sur la région bruxelloise. © Maxppp)

Le parquet fédéral belge l'a annoncé dans un communiqué : une des cinq personnes arrêtée s dimanche par les policiers belges sur les secteurs de Bruxelles et de Liège a été inculpée pour sa participation présumée aux attentats de Paris : ""Il est inculpé de participation aux activités d'un groupe terroriste et d'attentat terroriste ". C'est la quatrième personne inculpée dans ce cadre en Belgique.

A LIRE AUSSI ►►► Bruxelles craint un scénario analogue à celui des attaques de Paris

Quinze autres personnes arrêtées dans la même nuit ont été relâchées après avoir été interrogées, comme deux autres personnes interpellées lundi. De ce dernier groupe, il reste trois personnes en garde à vue. Mais Salah Abdeslam, recherché dans le cadre de l'enquête sur les attaques du 13 novembre, est toujours en fuite, a précisé lundi matin le parquet fédéral de Belgique.

Alerte maintenue

Par ailleurs, le niveau d'alerte terroriste maximum est maintenu pour mardi à Bruxelles, annonce le Premier ministre belge, Charles Michel. En revanche, les écoles et le métro de la capitale rouvriront "progressivement " à partir de mercredi, avec des mesures de sécurité supplémentaires.

Pour la journée de mardi, le réseau du métro, les musées, la plupart des cinémas et de nombreux magasins de la capitale resteront fermés, de même que les écoles et les universités.