VIDEO. Pour Dupont-Aignan, il faut "rétablir des frontières nationales"

Le président du mouvement souverainiste Debout la République, invité dimanche sur France 3, estime que les vagues d'immigrations par la mer résultent d'"un système fou d'appel d'air" au sein de l'UE.

FRANCE 3

Nicolas Dupont-Aignan demande un rétablissement d'"urgence" des "frontières nationales" au sein de l'UE après les naufrages de bateaux de migrants en Méditerranée. Le président du mouvement souverainiste Debout la République, invité dimanche 13 octobre dans le journal France 3, estime que ces vagues d'immigrations par la mer résultent d'"un système fou d'appel d'air" au sein de l'Union européenne. "En supprimant toutes les frontières intérieures à l'Union européenne, on incite obligatoirement ces pauvres malheureux à accéder à certains endroits du territoire, comme Lampedusa (...) parce qu'une fois qu'ils sont entrés, ils peuvent aller partout en Europe", a-t-il affirmé.

Pour lui, "il faut d'urgence recréer des frontières nationales pour responsabiliser les Etats", car des pays comme "l'Italie et la Grèce ne sont pas incités à contrôler leurs frontières".

Nicolas Dupont-Aignan donne raison au sénateur UMP Philippe Marini qui a regretté "la disparition du régime Kadhafi" face à l'afflux de réfugiés venus de Libye : "Kadhafi évidemment n'est pas ma tasse de thé. Simplement, on est intervenu, on a détruit un Etat, on a mis à la place la charia, des groupes plutôt proches d'Al-Qaïda, on a déstabilisé un pays", estime le député de l'Essonne.

Nicolas Dupont Aignan. Président du mouvement souverainiste Debout la République lors de la convention national de son parti à Paris 06/04/2013
Nicolas Dupont Aignan. Président du mouvement souverainiste Debout la République lors de la convention national de son parti à Paris 06/04/2013 (WITT / SIPA)