Vintimille : une ville italienne qui n'en peut plus de migrants

Vintimille, une ville italienne située de l'autre côté de la frontière de la France est en train de se transformer en "Calais-bis". La situation est explosive.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Sur les rives du fleuve Roya qui traverse le centre de Vintimille (Italie), les migrants font face aux bulldozers. Un nettoyage entrepris par la mairie de  Vintimille excédée par la présence de ces centaines de migrants.

Une ville débordée par les migrants

En ville, les habitants confient leur ras-le-bol. "Les Français les rejettent, c'est très bien. L'Italie ferait bien de les renvoyer aussi. C'est dans leurs pays qu'il faut les aider", fustige un homme au micro de France 2. Les plus touchés sont les commerçants. En trois ans, un supermarché frontalier aurait perdu une grande partie de sa clientèle.

Un peu plus loin, un centre associatif affiche complet. Au fil des semaines, ils sont de plus en plus nombreux à venir ici pour chercher de quoi se nourrir. Parfois, certains demandent juste à passer un coup de fil. Beaucoup ici manquent de chaussures et de vêtements. Une situation de plus en plus délicate aux yeux des bénévoles italiens. "Si ça augmente encore, je ne sais pas comment on va faire", confie l'un d'entre eux à France 2.

Nécessité de renforcer le contrôle en Méditerranée

A l'hôtel de ville, le maire se sent bien seul. Pour lui, il faut faire en sorte que les migrants n'atteignent pas Vintimille. "J'invite les ministres italiens mais aussi français à se rendre compte qu'il ne suffit pas de renforcer la frontière franco-italienne. Il faudrait surtout aider l'Italie à renforcer les contrôles en Méditerranée", explique Enrico Ioculano, le maire de Vintimille.

Beaucoup de migrants traversent les forêts le long d'une frontière toujours plus surveillée par les gendarmes et les policiers français. La préfecture des Alpes-Maritimes confirme qu'ils sont de plus en plus nombreux à tenter de rallier la France. Sur les premiers mois de l'année, la police et la gendarmerie ont procédé à trois fois plus d'interpellations que l'année passée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Face à face entre migrants et policiers à Vintimille (Italie) le 30 septembre 2015
Face à face entre migrants et policiers à Vintimille (Italie) le 30 septembre 2015 (FRANCE 3 ET REUTERS)