VIDEO. Plus de 400 migrants forcent la frontière Maroc-Espagne à Ceuta

Plus de 400 migrants originaires d'Afrique subsaharienne ont forcé vendredi à l'aube la haute barrière entourant l'enclave espagnole de Ceuta, au Maroc.

Vendredi 9 décembre, plusieurs centaines de migrants ont franchi les hautes barrières de barbelés qui entourent l'enclave espagnole de Ceuta, au Maroc. Tous ces hommes ont été regroupés dans le Centre de séjour temporaire pour étrangers en fin d'après-midi.

"Il faut remonter au début des années 2000 pour atteindre ce genre de chiffres", a assuré à l'AFP un porte-parole de la préfecture. La dernière entrée massive remonte au 31 octobre, quand près de 220 migrants avaient franchi deux portes d'accès de la barrière de Ceuta.

103 migrants soignés par la Croix-Rouge

La Croix-Rouge affirme avoir soigné 103 migrants pour des blessures sans gravité. Les migrants se blessent souvent sur les barbelés cisaillants décriés par les associations des droits de l'Homme. Selon la préfecture, 49 d'entre eux ont été transférés à l'hôpital, essentiellement pour des points de suture.

Des organisations de défense des droits de l'Homme épinglent régulièrement l'Espagne pour le traitement réservé aux migrants dans les enclaves de Ceuta et Melilla, les deux seules frontières terrestres de l'Union européenne avec l'Afrique.

Les migrants prennent le risque de la traverser pour atteindre le centre de séjour temporaire pour étrangers où ils peuvent en principe présenter une demande d'asile.

Plus de 400 migrants ont forcé la frontière de Ceuta vendredi 9 décembre, au Maroc.
Plus de 400 migrants ont forcé la frontière de Ceuta vendredi 9 décembre, au Maroc. (ANTONIO SEMPERE / AFP)