Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Pays-Bas : des manifestants qui refusent l'ouverture d'un centre pour migrants affrontent la police

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pays-Bas : des manifestants refusent l'ouverture d'un centre pour migrants
MARC DE CHALVRON - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les heurts se sont produits à Geldermalsen, dans l'est des Pays-Bas, mercredi. Plusieurs centaines de personnes ont bloqué une réunion concernant un projet d'ouverture de centre pour demandeurs d'asile.

Les défis posés par l'arrivée des migrants continuent de peser sur beaucoup de pays européens. Un face-à-face entre policiers et manifestants anti-migrants a dégénéré, mercredi 16 décembre, devant l'hôtel de ville de Geldermalsen, dans l'est des Pays-Bas. Des centaines de personnes ont voulu bloquer une réunion concernant un projet d'ouverture de centre pour demandeurs d'asile.

Un centre d'accueil pour 1 500 migrants

Quatorze personnes ont été interpellées parmi les manifestants, qui refusent fermement l'ouverture du centre d'accueil d'une capacité de 1 500 migrants. Parmi les manifestants, entre 70 et 80 personnes ont jeté des pierres, des bouteilles et des pétards sur les policiers, ainsi que sur le bâtiment de la municipalité. La réunion a été annulée dans la soirée et les participants ont été évacués.

Aux Pays-Bas, les débats locaux et nationaux sur les migrants ont parfois été marqués par des échanges d'insultes, des lettres de menaces ou des violences physiques. "Il y a des limites à ne pas franchir", a réagi le secrétaire d'Etat à la Justice et à la Sécurité, Klaas Dijkhoff : "Lorsque quelqu'un veut exprimer son opinion, on le lui permet, mais on ne le fait pas en jetant des pétards", a-t-il lancé à la télévision néerlandaise.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.