VIDEO. "L'Aquarius", un navire à la dérive avec plus de 600 migrants à son bord

Pendant deux jours, l'Italie et Malte se sont rejeté la responsabilité de l'accueil de plusieurs centaines de rescapés sauvés par l'ONG SOS Méditerranée.

Voir la vidéo

L'Aquarius va-t-il bientôt arriver à bon port après deux jours de dérive ? Le navire de secours de l'ONG SOS Méditerranée a secouru 629 migrants dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 juin, au large de la Libye. Mais les bénévoles n'ont pas su vers quel pays débarquer ces personnes, face à l'imbroglio diplomatique qui oppose l'Italie et Malte.

Le bateau a dû attendre deux jours avant que l'Espagne n'annonce qu'il pourrait accoster à Valence. "Il est de notre devoir de contribuer à éviter une catastrophe humanitaire et d'offrir un refuge sûr à ces gens, de remplir nos obligations en matière de droits de l'homme", ont déclaré les services de Pedro Sanchez, le nouveau chef du gouvernement socialiste.

L'Italie crie victoire

Mais, lundi soir, le navire se trouvait toujours "en stand-by entre Malte et l'Italie", expliquait sur Twitter SOS Méditerranée. Il attendait un ordre du centre de coordination des secours de Rome pour éventuellement faire route vers l'Espagne.

L'Aquarius a été ravitaillé en nourriture dans la soirée par la marine maltaise, mais ces vivres ne permettent d'offrir qu'"un repas supplémentaire" aux migrants, pas de quoi tenir le temps d'un trajet qu'au moins quatre jours vers l'Espagne.

"VICTOIRE", s'est tout de même félicité sur Twitter le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, leader de la Ligue, le parti d'extrême droite au pouvoir, alors que son pays souhaite réduire les arrivées de migrants sur ses côtes.

Des migrants sur le bateau Aquarius, en mer Méditerranée, le 10 juin 2018.
Des migrants sur le bateau Aquarius, en mer Méditerranée, le 10 juin 2018. (KARPOV / SOS MEDITERRANEE)