VIDEO. Immigration : "humanité" et "fermeté", deux mots repris à l'unisson par la majorité

Du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, au délégué général de La République en marche, Christophe Castaner, les responsables de la majorité ont bien accordé leurs éléments de langage.

Voir la vidéo

"C'est un projet de loi totalement équilibré. Il reprend deux grands principes : la France doit accueillir les réfugiés, mais elle ne peut accueillir tous les migrants économiques." Gérard Collomb est monté au créneau, mercredi 10 janvier, pour défendre son projet de loi sur l'immigration, un texte vivement critiqué notamment par L'Obs. Le ministre de l'Intérieur insiste sur deux mots d'ordre, "humanité" et "fermeté". Et depuis, ces deux notions ont été reprises en chœur par beaucoup d'autres membres de la majorité.

"Humanité et fermeté. Retenez ça, humanité et fermeté." Richard Ferrand, président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, a martelé ces mots sur CNews/Europe 1, dimanche 14 janvier. Le même jour, Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, avait rappelé sur BFMTV que la ligne était faite "à la fois d'humanité et de fermeté". 

Un même discours, mais des voix dissonantes

Le 11 janvier, lors d'une conférence de presse à Rome, Emmanuel Macron avait assuré que "l'humanité sans efficacité, ce sont des belles paroles. L'efficacité sans l'humanité, c'est de l'injustice". Le même jour, sur franceinfo, Christophe Castaner, le délégué général de LREM, avait insisté sur les notions d'"humanisme" et de "pragmatisme". 

Pourtant, derrière ce discours unique, des députés LREM ne sont pas tout à fait d'accord avec la politique voulue par le gouvernement. C'est tout l'enjeu du séminaire de travail qui se tient lundi et mardi et qui doit renforcer la cohésion du groupe majoritaire, notamment sur ce sensible projet de loi.

Le délégué général de La République en Marche, Christophe Castaner, le 3 janvier 2018
Le délégué général de La République en Marche, Christophe Castaner, le 3 janvier 2018 (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)