"Bienvenue au pays des droits de l'homme" : la une de "L'Obs" contre la politique migratoire de Macron "choque" Castaner

"[Cette une] m'a choqué, parce qu'elle ne correspond pas à la réalité", a réagi le délégué général de La République en marche, Christophe Castaner, jeudi 11 janvier sur franceinfo.

La une de \"L\'Obs\" du 10 janvier 2018.
La une de "L'Obs" du 10 janvier 2018. (L'OBS / TWITTER)

Emmanuel Macron derrière des barbelés. Cette image, accompagnée du titre "Bienvenue au pays des droits de l'homme..." en une de L'Obs, mercredi 10 janvier, ne passe pas du côté de la majorité. "Elle m'a choqué, parce qu'elle ne correspond pas à la réalité", a réagi le délégué général de La République en marche, Christophe Castaner, jeudi 11 janvier sur franceinfo.

Dans son éditorial, l'hebdomadaire critique "le double discours d'Emmanuel Macron sur le droit d'asile". "D’un côté, des discours humanistes, de l’autre une politique minimaliste", écrit le journaliste Matthieu Aron, alors que le gouvernement tente de déminer son projet de loi "asile et immigration". Le Premier ministre, Edouard Philippe, doit justement rencontrer les associations concernées, jeudi 11 janvier, alors que 26 d'entre elles viennent de déposer un recours devant le Conseil d'Etat pour contester une circulaire sur le recensement des migrants.

Pour Castaner, "L'Obs" veut "vendre" 

"C'est le choix éditorial de L'Obs qui pense qu'il faut faire ce genre de une pour mieux vendre, a réagi Christophe Castaner sur franceinfo. Ça ne correspond pas à la ligne éditoriale du lecteur, de l'abonné que je suis à titre personnel."

Du côté des Républicains, le maire de Châlon-sur-Saône et porte-parole du parti, Gilles Platret, a réagi sur Twitter : "Que L’Obs soit pleinement rassuré, ce n’est pas en augmentant l’Aide médicale d’Etat de 110  millions d'euros et en baissant les crédits de reconduites à la frontière, comme il l’a fait dans la loi de finances, que M. Macron va contrer les flux migratoires sur le sol français !"