Une centaine de migrants, dont 29 enfants, tentent de traverser la Manche et sont secourus au large de la Côte d'Opale

Tous les migrants sont sains et saufs et ont été remis à la police aux frontières.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Sangatte (Pas-de-Calais). (CAPTURE ECRAN GOOGLE MAPS)

De nombreuses tentatives de traversées de la Manche ont nécessité l'intervention des secours au large du Nord et du Pas-de-Calais, sur la Côte d'Opale, vendredi 2 juillet, rapporte France Bleu Nord. Dans les embarcations de fortune se trouvaient une centaine de migrants, quinze femmes, dont une enceinte, et 29 enfants, dont certains en bas âge. Tous sont sains et saufs et ont été remis à la police aux frontières.

Tout d'abord, un canot en détresse a appelé au secours, alors qu'il se trouvait à quelques miles de Merlimont. L'Abeille Languedoc, un navire de la marine nationale, a pris en charge 55 naufragés. Près de la moitié, 26, étaient des enfants, certains très jeunes. Avec eux, 14 femmes, qui tentaient de rejoindre le Royaume-Uni. Ils ont été ramenés au port de Boulogne-sur-Mer, selon France Bleu Nord.

Une femme enceinte découverte dans l'une des embarcations

Au large de Sangatte, dans l'après-midi, une première embarcation a été signalée en difficulté au large de Sangatte. Un hélicoptère de la marine nationale a été engagé pour la repérer, et pendant ses recherches, il a localisé un autre canot. Toujours dans ce secteur, une troisième embarcation a été détectée. Au total, 17 exilés ont été secourus et débarqués à Dunkerque.

Enfin, deux derniers bateaux de migrants ont été repérés, au large de Calais d'abord avec cinq personnes à bord, et de Malo-les-Bains ensuite. Dans celui-ci, parmi les 34 naufragés, les secours ont découvert une femme enceinte et trois enfants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.