Somme : une quarantaine de migrants découverts sur une plage, deux hommes soupçonnés d'être des passeurs placés en garde à vue

La substitut du procureur d'Amiens n'a pas pu confirmer à ce stade que les deux dossiers étaient liés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des migrants tentent la traversée de la Manche, le 11 septembre 2020. (SAMEER AL-DOUMY / AFP)

Trente-sept migrants "de diverses nationalités" ont été découverts sur une plage près de Fort-Mahon (Somme), dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 septembre, a annoncé la substitut du procureur d'Amiens, Alexia Royannez. Deux personnes "pour lesquelles on se demande si ce sont des passeurs" ont été placées en garde à vue, a-t-elle ajouté, sans pouvoir confirmer à ce stade que les deux dossiers étaient liés.

Les deux hommes ont été interpellés vers 3 heures du matin. Il s'agit d'un conducteur de nationalité irakienne qui a reconnu avoir transporté des migrants vers le littoral de la Somme, car ils souhaitaient traversé la Manche pour se rendre en Angleterre, et d'un conducteur polonais dont le véhicule contenait tout le nécessaire pour une traversée maritime – un Zodiac, des gilets de sauvetage, du carburant, un moteur et des outils.

Des traversées qui ne cessent d'augmenter depuis 2018 

Les traversées et tentatives de traversées de la Manche vers le Royaume-Uni à bord de petites embarcations n'ont cessé d'augmenter depuis 2018, avec 15 400 migrants concernés entre début janvier et fin août 2021. Autorités et associations constatent un élargissement des zones depuis lesquelles les migrants tentent la traversée.

"Les départs ont lieu entre Calais, le Cap Gris-Nez et Dunkerque, les zones où on aperçoit les falaises de Douvres quand il fait beau et où cela paraît facile de traverser. Mais au fil des mois et du renforcement des patrouilles à terre, le phénomène petit à petit s'est étendu vers le Sud", expliquait début septembre le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord, Philippe Dutrieux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.