Saint Sébastien : un trafic de migrants démantelé

En Espagne, un réseau de trafiquants très structuré a été démantelé. 350 migrants venus d’Afrique étaient utilisés comme des esclaves.

Voir la vidéo

Les images de la police espagnole montrent des hommes et des femmes libérés, soulagés. Un groupe de passeurs les utilisaient en réalité comme des esclaves. Après une vaste enquête internationale, ils ont pu être arrêtés. "Nos agents ont reçu des informations concernant deux personnes qui étaient à la gare de Saint-Sébastien avec des attitudes suspectes. Ils attendaient des étrangers pour les transférer", a déclaré une officière de police espagnole.

Réseau structuré

Le réseau était bien huilé. Des rabatteurs en Afrique de l’Ouest rassemblaient de nombreux migrants en leur promettant des faux papiers et un travail. Mais une fois arrivés en Europe, ils étaient revendus à d’autres trafiquants. Des esclaves destinés à mendier devant les églises ou les supermarchés. D’autres étaient aussi utilisés pour faire un travail inhumain. Une affaire qui rappelle le "marché de migrants" découverts il y a quelques semaines en Libye.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un migrant soudanais regarde son téléphone portable dans un centre d\'accueil et d\'orientation, le 4 janvier 2017 à Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique).
Un migrant soudanais regarde son téléphone portable dans un centre d'accueil et d'orientation, le 4 janvier 2017 à Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique). (LOIC VENANCE / AFP)