Migrants : un trafic d'êtres humains démantelé en Espagne

Des rabatteurs en Afrique de l'Ouest repéraient les cibles, leur donnaient de faux-papiers et les acheminaient vers l'Europe

Voir la vidéo
France 3

Sur des images de la police espagnole, des hommes et des femmes semblent soulagés. Après des mois sous la coupe de passeurs qui les traitaient comme des esclaves, ils viennent d'être libérés après une vaste enquête internationale. Le réseau de trafiquants d'esclaves était très organisé. Des rabatteurs en Afrique de l'Ouest repéraient les cibles, il leur donnaient de faux-papiers, leur promettaient un travail. Ensuite, il les acheminait vers l'Europe, en passant par l'Espagne, destination la France et ses grandes villes.

Revendus à d'autres trafiquants arrivés en France

Une fois sur place, ils étaient revendus à d'autres trafiquants, destinés à vivre de mendicité. D'autres exploités devaient enchaîner des taches dangereuses. Un travail inhumain. Ces derniers mois, plusieurs affaires de trafics de migrants ont éclaté. En Libye en novembre dernier, un marché d’esclaves avait été filmé. Des images qui avaient choqué le monde entier.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ONU estime que 84% des victimes de traite dans le monde sont d\'abord des femmes.
L'ONU estime que 84% des victimes de traite dans le monde sont d'abord des femmes. (MAHMUD TURKIA / AFP)