Paris : des manifestants taguent un ministère pour dénoncer l'"accueil de merde" des migrants

Dans un communiqué, les manifestants ont dénoncé "la politique de tri et d'expulsion" que le gouvernement "dissimule derrière un affichage de solidarité".

Pour dénoncer l\'\"accueil de merde\" des migrants, des manifestants ont tagué la façade du ministère de la Cohésion des territoires, à Paris, le 16 décembre 2017.
Pour dénoncer l'"accueil de merde" des migrants, des manifestants ont tagué la façade du ministère de la Cohésion des territoires, à Paris, le 16 décembre 2017. (THOMAS SAMSON / AFP)

Une vingtaine de bénévoles engagés dans l'aide aux migrants ont mené une brève opération devant le ministère de la Cohésion des territoires, samedi 16 décembre, peu après 10h30. Selon un journaliste de l'AFP, ils ont tagué un large slogan "accueil de merde" sur la façade de cet ancien hôtel particulier, situé à une centaine de mètres de Matignon.

Les mains recouvertes de gants en latex, chacun a dessiné une lettre en capitale sur le mur de pierre, à l'aide d'une substance marron extraite de sacs en plastique ou de boîtes de mousse au chocolat. Les manifestants se sont ensuite rapidement dispersés.

Les militants étaient des riverains des quartiers Jaurès et la Chapelle, engagés dans l'aide aux migrants dans le nord de Paris. Dans un communiqué, ils ont dénoncé "la politique de tri et d'expulsion" que le gouvernement "dissimule derrière un affichage de solidarité". "A Paris comme à Calais, à la Roya, à Briançon et ailleurs, les personnes exilées à la rue sont maltraitées et harcelées", ajoute le communiqué, en estimant que "les empêcher de manger, de dormir, de se laver et d'avoir accès à des toilettes fait tout simplement partie de la politique du gouvernement pour 'réguler les flux migratoires'".