Ocean Viking : chaos juridique pour les migrants

Publié
Ocean Viking : chaos juridique pour les migrants
Article rédigé par
France Télévisions
Vendredi 18 novembre, par manque de temps et de moyens, la justice n’a pas pu traiter tous les dossiers des migrants de l’Ocean Viking. Cela signifie que 123 d’entre eux ont été libérés.

La plupart des migrants de l’Ocean Viking qui étaient retenus dans un centre sur la presqu’île de Gien (Var) ont été libérés, vendredi 18 novembre. La quasi-totalité des 189 personnes qui étaient arrivées le vendredi 11 novembre est désormais libre. La justice n’avait légalement pas le droit de retenir plus de quatre jours des migrants dans le centre. Or, le délai fut trop court et le nombre de dossiers trop important pour que le tribunal traite toutes les demandes. Ainsi, 123 personnes ont été libérées.

Pas d'expulsion possible

Pour le bâtonnier du barreau d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le manque de moyens était trop important. "On manquait de greffiers, de magistrats, d’interprètes pour pouvoir traiter autant de choses en si peu de temps", explique-t-il. 66 demandes d’asiles ont pour le moment reçu un avis favorable tandis que 123 ont eu un avis défavorable, mais tant que la justice ne s’est pas prononcée, ils ne peuvent pas être expulsés. Les députés d’extrême droite et de droite s’offusquent de la libération des 123 migrants.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.