Paris : nouvelle évacuation d'un camp de migrants à la porte d'Aubervilliers

La préfecture de police de Paris précise qu'il ne s’agit pas du démantèlement du campement, mais d'une "maraude" destinée à "mettre à l'abri" les migrants.

Des réfugiés soudanais, installés dans un camp de fortune porte d\'Aubervilliers à Paris, le 10 mai 2019. 
Des réfugiés soudanais, installés dans un camp de fortune porte d'Aubervilliers à Paris, le 10 mai 2019.  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Une opération d'évacuation d'un camp de migrants est en cours, jeudi 28 novembre,  à Paris, au niveau de la porte d'Aubervilliers. L'opération a commencé peu avant 7 heures. Plusieurs bus sont déjà arrivés sur place pour évacuer et "mettre à l'abri entre 200 à 300 personnes", indiquent dans un communiqué commun la préfecture de police et la préfecture de la région d'Ile-de-France. Selon les autorités, environ 2 000 migrants vivent dans ce camp de la porte d'Aubervilliers. Il y a un mois, le camp voisin de la porte de la Chapelle avait déjà été évacué. 

La préfecture de police de Paris précise qu'il ne s'agit pas du démantèlement du campement, mais d'une "maraude". En revanche, elle dit "travailler activement pour procéder au démantèlement complet du campement à la porte d'Aubervilliers", "conformément aux orientations gouvernementales". Toujours selon la préfecture de police de Paris, ce dispositif de maraudes hebdomadaires et les deux accueils de jour parisiens ont permis la prise en charge de plus de 19 000 personnes depuis janvier 2019. Des chiffres contestés par les associations d'aides aux migrants.