Migrants : violences à la frontière entre la Grèce et la Macédoine

Quelque 7 000 réfugiés sont bloqués depuis des jours à la frontière gréco-macédonienne. Le passage des migrants se fait au compte-goutte. Des heurts ont aussi éclaté ce lundi 29 février.

France 3

À Idomeni, à la frontière gréco-macédonienne, plusieurs milliers de migrants sont bloqués depuis la fermeture des frontières de la Macédoine. La situation s'est tendue ce lundi car la clôture est infranchissable depuis trois jours. "Ouvrez la frontière", s'écrient en chœur les migrants.

Se saisissant d'un panneau, un groupe a réussi à entrouvrir la frontière sur son point le plus fragile, sur la ligne de chemin de fer. Casquée et armée de matraques, la police macédonienne est parvenue à contenir la foule en colère.

Plusieurs blessés

Mais le groupe de migrants est reparti à l'assaut. Avec succès. Des pierres se sont abattues sur les policiers qui ont répliqué par des tirs de grenades lacrymogènes. Cela a provoqué la panique au milieu des migrants suffoqués par les gaz.

Plus de 7 000 réfugiés sont actuellement coincés en Grèce. L'Autriche et les pays des Balkans ne veulent plus voir de longues files de migrants traverser leur pays. Angela Merkel a prévenu ses homologues européens : elle n'acceptera pas que la Grèce plonge dans le chaos.

Le JT
Les autres sujets du JT