Migrants : la Grèce débordée

Ils sont des milliers actuellement piégés en Grèce alors que les frontières sont fermées. Explications avec France 3.

FRANCE 3

6 500 migrants sont piégés à ce poste-frontière, entre la Grèce et la Macédoine, dimanche 28 février. La Macédoine a décidé voilà une semaine de fermer sa frontière aux Afghans. Et elle exige des Syriens et des Irakiens des papiers d'identité en plus des laissez-passer. Samedi, seulement 300 personnes ont pu traverser la frontière.

"Il pleut, il fait froid"

Autour, la vie des migrants s'organise dans des campements, où s'exprime la colère. "Ouvrez les frontières", crient les réfugiés. "Nous sommes là depuis trois jours. Il pleut, il fait froid. Il n'y a pas de nourriture. Nous avons dépensé tout notre argent pour venir, nous voulons juste passer", explique une réfugiée. Ici, il n'y a pas de tentes pour tout le monde.

À Athènes, ce sont chaque jour des centaines de migrants qui affluent. Nombre d'entre eux dorment dans le centre-ville. Les autorités craignent aujourd'hui d'être débordées.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
La police macédonienne ferme la frontière avec la Grèce à des centaines de migrants Afghans  à Idomeni, le 23 février 2016
La police macédonienne ferme la frontière avec la Grèce à des centaines de migrants Afghans  à Idomeni, le 23 février 2016 (MARKO DJURICA / REUTERS)