Migrants : en France les initiatives locales se multiplient pour les accueillir

"Nous sommes prêts à accueillir", voici l'appel lancé par 11 villes de la région de Toulouse.

FRANCE 3
Thierry Suaud maire de Portet-sur-Garonne (Haute-Garonne) fait parti des 11 maires de l'agglomération toulousaine prêts à ouvrir leurs portes à des familles de réfugiés. Il s'engage de façon très concrète à loger une à cinq familles dans des hébergements vacants.
"Nous disposons aussi d'un service de restauration (...) qui distribue des repas aux personnes âgées. Nous pouvons mobiliser à la fois la partie logement, la partie soutien sociale, et la partie soutien logistique", explique le maire au micro de France 3. L'appel a été lancé par le député de la circonscription, Christophe Borgel (PS). Il dit réagir à la photo du petit Aylan publiée hier par les médias internationaux.

Réactions contrastées

Dans les rues de Portet, les réactions sont contrastées ce vendredi 4 septembre au matin. "En interne, on a déjà beaucoup de soucis avant de s'occuper des gens de l'extérieur", déclare une passante. D'autres soutiennent l'initiative.
Dès lundi les services de la mairie doivent se réunir pour organiser l'accueil des réfugiés. 
 
Le JT
Les autres sujets du JT
A Ankara, en Turquie, des fleurs ont été déposées le 3 septembre devant une affiche du mouvement de jeunesse de l\'AKP (le parti au pouvoir) représentant Aylan al-Kurdi, l\'enfant syrien de 3 ans retrouvé mort sur une plage de Bodrum, dont la photo a fait le tour du monde.
A Ankara, en Turquie, des fleurs ont été déposées le 3 septembre devant une affiche du mouvement de jeunesse de l'AKP (le parti au pouvoir) représentant Aylan al-Kurdi, l'enfant syrien de 3 ans retrouvé mort sur une plage de Bodrum, dont la photo a fait le tour du monde. (CITIZENSIDE/OSMANCAN G?DOGAN / CITIZENSIDE.COM)