Migrants : Emmanuel Macron fâche les ONG

Le "Lifeline" appartient à une ONG, comme "l'Aquarius". Emmanuel Macron, comme Matteo Salvini avant lui, accuse ces organisations de favoriser le trafic des passeurs.

France 3

C'est une déclaration faite en marge de la conférence de presse officielle au Vatican mardi 26 juin qui a déclenché la polémique. Emmanuel Macron accuse l'ONG Lifeline de ne pas avoir remis aux garde-côtes libyens les migrants secourus, comme l'Italie leur demandait. "À la fin, on fait le jeu des passeurs en réduisant le coût du passage. C'est d'un cynisme terrible", a lâché le président français.

Les associations indignées

Une position défendue mercredi 27 juin par le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, qui accuse à son tour l'ONG allemande Lifeline. Ces déclarations ont déclenché l'indignation des associations d'aide aux migrants. Le débat s'est invité à l'Assemblée nationale. Le terme "cynisme" irrite particulièrement les députés de gauche. Marine Le Pen préfère ironiser : "Il faut que les actes du président suivent ses propos". Ce soir, quatre associations demandent à être reçues à l'Élysée.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Aquarius, navire de secours aux migrants en mer Méditerranée.
L'Aquarius, navire de secours aux migrants en mer Méditerranée. (ANGELOS TZORTZINIS / AFP)