Cet article date de plus de trois ans.

Migrants : ce que pensent les différents membres de l'UE

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Migrants : ce que pensent les différents membres de l'UE
Franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

À l'heure où les membres de l'Union européenne sont parvenus à un accord sur la question des migrants, franceinfo fait le point sur les opinions de chacun.

Au sein de l'Union européenne, les accords divergent en ce qui concerne la politique d'immigration à adopter. D'abord, le groupe appelé "de Visegrad" (Pologne, Hongrie, Slovaquie, République tchèque) refuse les quotas et demande la fermeture des frontières européennes. Viennent ensuite l'Italie, l'Autriche et le Danemark, qui plaident pour des centres de tris situés en dehors des frontières de l'Union européenne.

Le cas particulier de l'Allemagne

La France et l'Espagne, elles, proposent la création de centres à l'intérieur de l'Union européenne, dans le respect des règles du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Enfin, il y a le cas de l'Allemagne. Angela Merkel a été la première dirigeante européenne à ouvrir ses frontières, mais après de nombreux revers politiques depuis 2015, la chancelière reste de plus en plus attentiste. L'Allemagne en appelle désormais à des accords bilatéraux ou trilatéraux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.