Migrants : un accord européen en trompe-l'œil

Le journaliste Pascal Verdeau se trouve en direct de Bruxelles (Belgique) où les dirigeants européens sont parvenus à un accord sur les migrants, jeudi 28 juin.

France 3

Jeudi 28 juin à Bruxelles (Belgique), les 28 dirigeants de l'Union européenne ont signé des grands principes censés mieux gérer la crise migratoire. Mais dans les faits, des zones du texte restent encore assez floues. "C'est un accord incomplet, reconnaît Emmanuel Macron, 'mais nécessaire pour que l'Europe reste fidèle à son Histoire et ses valeurs.Dans ce climat de tension, pendant deux jours, le président français a tenté de jouer les conciliateurs et s'est battu avec acharnement en faveur d'une solution européenne, pour éviter le chacun pour soi, le retour des frontières nationales et peut-être la fin du projet européen", commente le journaliste Pascal Verdeau en direct sur place.

Les populistes ont gagné la bataille des idées

"Nous avons repoussé le fantasme mortifère des mesures nationalistes", a conclu le président français dans l'après-midi. "Cela dit, ici à Bruxelles, il a surtout compris que les populistes italiens, hongrois, polonais avaient déjà gagné la bataille des idées. L'Europe fait tout pour repousser les migrants, elle se referme", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants à bord du navire humanitaire \"Aquarius\" arrivent dans le port de Salerne (Italie), le 26 mai 2017.
Des migrants à bord du navire humanitaire "Aquarius" arrivent dans le port de Salerne (Italie), le 26 mai 2017. (CARLO HERMANN / AFP)