Loi immigration : vent de fronde chez LREM

Le projet de loi sur l'asile va être examiné par les députés à partir du lundi 16 avril. La fronde pointe dans les rangs de LREM.

Voir la vidéo

La grogne face au projet de loi sur l'asile et l'immigration monte depuis des mois. Les marcheurs se rebiffent et sont prêts à croiser le fer. Certains parlent même de fronde. Ce député de la majorité, par exemple, ne votera pas le texte. "Nous ne sommes pas des députés godillots. On est là pour faire avancer des textes, c'est notre rôle. J'assume d'être dans ce rôle-là", explique Matthieu Orphelin, député LREM du Maine-et-Loire.

Un projet trop répressif ?

Lui refuse d'être qualifié de frondeur, mais comme une vingtaine d'autres députés En Marche, il compte s'abstenir sur le projet de loi asile et immigration. Le texte prévoit d'allonger la durée de rétention pour les étrangers expulsables de 45 à 90 jours et de réduire le délai maximal pour faire appel en cas de rejet d'une demande d'asile de trente à quinze jours. Un projet jugé par certains trop répressif. Mais les députés critiques ont été rappelés à l'ordre dernièrement.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'hémicycle de l\'Assemblée nationale, le 14 mars 2018.
L'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 14 mars 2018. (MAXPPP)