Le brief politique , France info

Projet de loi Asile et immigration : les tensions s'intensifient du côté des députés LREM

Alors que le projet de loi Asile et immigration arrive lundi à l’Assemblée nationale, les divergences de vue s'aggravent au sein du groupe des députés de la majorité présidentielles. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le président du groupe LREM à l\'Assemblée nationale, Richard Ferrand, le 21 mars 2018.
Le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, le 21 mars 2018. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Le projet de loi Asile et immigration arrive en débat, lundi 16 avril, à l’Assemblée nationale. Plus la date approche, plus les tensions s’aggravent au sein du groupe des députés La République en marche (LREM).

Un recadrage contre-productif

Mardi dernier, lors de la réunion hebdomadaire, à huis clos, des députés LREM, Richard Ferrand, le patron du groupe, a menacé de sanction certains députés de la majorité qui jugent toujours le texte trop répressif. D’après l'un d'entre eux, ce coup de gueule a été totalement contre-productif. Plusieurs amendements, dont le gouvernement avait explicitement demandé le retrait, auraient été redéposés en l'état, ou presque. La date limite du dépôt était fixée au 12 avril, en soirée. De plus, le nombre de députés de la majorité prêts à les soutenir a parfois plus que triplé depuis le recadrage de Richard Ferrand. Là où ils étaient moins d'une dizaine, ils seraient maintenant souvent une trentaine, ajoute cette source.

Il s'agit par exemple d'amendements visant à empêcher l'enfermement de familles, et donc d'enfants, dans les centres de rétention. "Je veux un débat public. C'est cela mon travail de député", s'insurge une élue signataire. Elle ajoute : "Moi, je ne fais pas partie des petits jeunes de l'Assemblée, ces startupers clonés Macron."  

La note du brief  

Un 20/20 au président de la République pour ses talents de répétiteur, quand il s'adresse aux retraités soumis à l'augmentation de la CSG. Emmanuel Macron leur a dit sept fois "merci" lors de son entretien jeudi sur TF1. La pédagogie est l'art de la répétition, c'est assez vrai aussi de la communication.

Le président du groupe LREM à l\'Assemblée nationale, Richard Ferrand, le 21 mars 2018.
Le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, le 21 mars 2018. (JACQUES DEMARTHON / AFP)