Le Royaume-Uni veut empêcher les demandes d’asile des migrants qui traversent la Manche

"Si vous entrez illégalement au Royaume-Uni en provenance d'un pays sûr, vous devez rapidement être renvoyé dans votre pays d'origine ou relocalisé au Rwanda, où votre demande d'asile sera considérée", a déclaré mardi la ministre de l'Intérieur Suella Braverman.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Suella Braverman, la ministre de l'Intérieur britannique, le 4 octobre 2022 au congrès du parti conservateur à Birmingham (Royaume-Uni). (ISABEL INFANTES / ANADOLU AGENCY)

Londres serre la vis. Le gouvernement britannique veut empêcher les migrants qui ont traversé la Manche depuis la France d'effectuer une demande d'asile au Royaume-Uni, a déclaré mardi 4 octobre la ministre britannique de l'Intérieur Suella Braverman.

>> Migrants : au Royaume-Uni, les traversées de la Manche mettent au défi l'hospitalité des habitants du Kent

"Si vous entrez illégalement au Royaume-Uni en provenance d'un pays sûr, vous devez rapidement être renvoyé dans votre pays d'origine ou relocalisé au Rwanda, où votre demande d'asile sera considérée", a déclaré la ministre ultra-conservatrice, ovationnée lors du congrès du parti conservateur à Birmingham.

"Trop de demandeurs d'asile qui abusent du système"

Londres a fait de la question de l'immigration une priorité depuis le Brexit. Le Royaume-Uni dit vouloir réduire le nombre de migrants que le pays prend en charge. Suella Braverman a ainsi affirmé qu'il y avait "trop de demandeurs d'asile qui abusent du système" et qui ne servent pas "les besoins de l'économie".

Les annonces de la ministre de l'Intérieur ont été dénoncées à l'unisson par les organisations de défense des droits des migrants. Elles estiment qu'elles relèvent de la diversion, au moment où les Britanniques, majoritairement favorables à l'accueil des migrants selon les sondages, s'inquiètent d'abord de la crise du coût de la vie.

Depuis début 2022, plus de 33 500 personnes ont traversé la Manche

Plus de 33 500 personnes ont effectué depuis le début de l'année la dangereuse traversée de la Manche, l'une des voies maritimes les plus fréquentées au monde. Ce chiffre ne cesse d'augmenter depuis 2018 malgré les promesses des gouvernements conservateurs successifs.

Selon les chiffres du ministère britannique de l'Intérieur, 94% des quelque 50 000 migrants arrivés au Royaume-Uni après avoir traversé la Manche via des embarcations de fortune entre janvier 2018 et juin 2022 ont demandé l'asile ; 86% de ceux qui ont, depuis, vu leur demande considérée ont obtenu l'asile.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.