Cet article date de plus de quatre ans.

Var : Le Luc, une ville réconciliée avec les migrants

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions

Il y a cinq mois, l'annonce de l'ouverture d'un centre d'accueil pour migrants avait suscité un tollé au Luc (Var). Aujourd'hui, le climat s'est bien apaisé et le regard sur les migrants a changé.

Le Luc (Var) est une commune paisible de 10 500 habitants qui en compte 30 de plus depuis janvier. Trente migrants sont hébergés dans un centre d'accueil et d'orientation et tous semblent cohabiter sereinement. Pourtant, il y a six mois, une pétition se répandait au village contre l'installation de migrants dans la commune. Six mois plus tard, le Luc demeure un village tranquille, et certains habitants regrettent même cette pétition. "Ce serait à refaire, je ne signerais pas parce que personnellement ça ne nous embête pas. On s'était plutôt fait un film, une psychose là dessus", reconnait une habitante au micro de France 2.

Des cours de français

Au centre d'accueil, des bénévoles ont offert leurs services et donnent des cours de français. Ces hommes, venus du Soudan ou d'Afghanistan sont demandeurs d'asile. À ce titre, ils touchent une pension de 200 euros par mois pour se nourrir et s'habiller. La plupart restent au centre toute la journée. Difficile de croire que cette mairie Rassemblement national a signé une charte anti-migrants. Même le maire, Pascal Verrelle, reconnait aujourd'hui que tout se passe bien, même s'il ne changera pas de position.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.