Cet article date de plus de six ans.

La difficile survie des migrants au Liban

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
La difficile survie des migrants au Liban
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Une équipe de France 3 a rencontré deux familles syriennes réfugiées au Liban. Dans ce pays, on compte 1,5 million de migrants.

Le Liban, pays de 4,5 millions d'habitants, accueille 1,5 million de réfugiés. A Saïda, ville balnéaire, tout le monde ne goûte pas les plaisirs de la mer. La famille Chayber vit depuis quatre ans dans une cimenterie, où règnent la poussière et le bruit.

Ici, les deux frères de la famille travaillent sans protection pour un salaire de misère : deux euros les 50 parpaings. Et les commandes sont irrégulières. Mohamed Mustapha migrerait bien avec les siens en Europe, mais les prix des passeurs sont trop élevés : ils demandent de 5 000 à 9 000 euros par personne.

"Comme dans une prison"

La famille Alkhalaf survit à peine, entre l'aide financière de 60 euros par mois des Nations Unies et le salaire du père de 360 euros. Tous ses membres vivent dans l'illégalité. Ahmad, le père, confie à France 3 : "On vit comme dans une prison". L'Europe, la mère Kawthar Khaled y songe : "La vie est trop difficile ici. Je veux que mes enfants puissent continuer leurs études, qu'ils soient heureux".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.