L'île grecque de Lesbos peine à faire face à l'afflux de migrants

Selon les autorités, 20 000 réfugiés seraient bloqués sur l'île. Une équipe de France 2 fait le point sur la situation.

France 2

Le flux migratoire qui transite par la Grèce ne faiblit pas. L'île de Lesbos est au bord de la rupture selon les autorités. Plusieurs migrants manifestent chaque jour sur cette petite île grecque. Des migrants et des réfugiés venus souvent de Syrie et d'Irak.
Ils seraient près de 20 000 présents dans cette île qui ne compte à peine que 75 000 habitants.
Face à cet afflux, la population locale est exaspérée. "Barrez-vous, dégagez en Turquie", lance l'un d'entre eux face à la caméra de France 2. Tous les réfugiés arrivent sur cette île grecque, car elle est très proche des côtes turques. Ils espèrent ensuite rejoindre Athènes.

De vives tensions

Les autorités locales ont très peu de moyens pour accueillir ces réfugiés. Sur un terrain vague, une dizaine de petits bureaux ont été installés. C'est ici que des fonctionnaires délivrent le précieux laissez-passer pour Athènes.
Régulièrement, le gouvernement affrète gratuitement des ferries pour récupérer les migrants sur l'île et les acheminer à Athènes, mais la tension reste vive. Selon les tout derniers chiffres, il y aurait près de 30 000 réfugiés actuellement bloqués sur les îles grecques.

Des migrants attendent un ferry dans le port de l\'île de Lesbos, en Grèce, le 7 septembre 2015.
Des migrants attendent un ferry dans le port de l'île de Lesbos, en Grèce, le 7 septembre 2015. (ANGELOS TZORTZINIS / AFP)