Cet article date de plus de quatre ans.

"J'ai été esclave en Libye", le témoignage d'un réfugié guinéen

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
"J'ai été esclave en Libye", le témoignage d'un réfugié guinéen
"J'ai été esclave en Libye", le témoignage d'un réfugié guinéen "J'ai été esclave en Libye", le témoignage d'un réfugié guinéen (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

Alpha Kaba, aujourd'hui réfugié à Bordeaux (Gironde), a vécu la dangereuse traversée de la mer Méditerranée à bord d'une embarcation de fortune. Ce Guinéen est parvenu à rejoindre l'Europe après deux ans d'enfer en Libye.

C'est l'histoire d'un homme, journaliste guinéen, obligé de fuir son pays en laissant derrière lui sa fille et sa femme. Ici commence pour lui ce qu'il appellera l'enfer libyen. "On a rencontré le passeur qui nous a demandé le prix, on a discuté avec lui, et de l'autre côté, il y avait une voiture qui nous attendait", explique Alpha Kaba, qui habite aujourd'hui à Bordeaux (Gironde). Alpha et ses compagnons sont embarqués de force et vendus comme esclaves.

Vendu aux enchères dans un marché d'esclaves

"Ils nous font d'abord sortir dans l'enclos. On vient, on regarde si tu vas bien, si tu as de la force, si tu n'es pas malade, si tu n'es pas blessé. Ils discutent le prix entre eux, en arabe, ils se mettent à crier, ils sortent des armes. Mon tour vient vers la fin. Les enchères sont montées jusqu'à 300 et quelques dinars", précise le journaliste guinéen. Vendu pour 220 €, il est emmené et enfermé avec des dizaines d'autres personnes. Les esclaves sont loués à la journée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.