Italie : début du procès de Matteo Salvini, jugé pour avoir bloqué des migrants en mer

Publié Mis à jour
Italie : début du procès de Matteo Salvini, jugé pour avoir bloqué des migrants en mer
France 2
Article rédigé par
A.Mikoczy, L.Tositti - France 2
France Télévisions

Le procès du leader de l'extrême-droite italien, Matteo Salvini, débute samedi 23 octobre à Palerme. Il est accusé de séquestration de personnes et d'abus de pouvoir, pour avoir bloqué en août 2019 le navire d'une ONG, abritant près de 150 migrants. 

Le procès de Matteo Salvini s'ouvre samedi 23 octobre à Palerme (Italie), dans une prison de haute sécurité, un dispositif classique en Sicile pour les affaires sensibles. Les faits remontent à aout 2019. Durant deux semaines, le navire de l'association Open Arms est resté bloqué au large de l'île de Lampedusa avec à son bord, 149 hommes et femmes écrasés par la chaleur. La situation sanitaire est catastrophique. Certains migrants se jettent à l'eau, en signe de désespoir. 

"C'était mon devoir de ministre de l'intérieur" 

Matteo Salvini, alors ministre de l'Intérieur, a tout fait pour retarder l'accueil des migrants, qui sera finalement ordonné par la justice. Pour les parties civiles, il a mis sciemment en danger la vie de ces hommes et femmes. "Sauver des vies en mer, ce n'est pas une option, c'est une obligation absolue. Pas seulement pour le capitaine, mais aussi pour les États", commente Oscar Camts, le directeur d'Open Arms. Matteo Salvini a tenu une conférence de presse vendredi 22 octobre. "Je suis serein parce que j'ai servi mon pays. C'était mon devoir de ministre de l'Intérieur de défendre les frontières, la dignité et la sécurité de l'Italie", a-t-il déclaré. Il encourt jusqu'à 15 ans de prison. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.