Grande-Synthe : le camp de migrants ravagé par un incendie

Un incendie a ravagé cette nuit le camp de migrants de Grande-Synthe. La quasi-totalité des 300 chalets a brulé. Une enquête a été ouverte. Le point avec France 2.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le camp de migrants de Grande-Synthe (Nord) a été ravagé cette nuit par un incendie. À l'origine de ce sinistre : une bagarre qui a éclaté un peu plus tôt dans la journée entre Afghans et Kurdes. Un incendie sans doute volontaire. Une enquête a d'ores et déjà été ouverte. Hier encore, il y avait 1 700 migrants sur le camp, à présent il est complètement vide. Les trois quarts des habitations ont été brulées. Le préfet a annoncé qu'il serait impossible de rouvrir ce camp au vu de l'ampleur des dégâts.

Les migrants accueillis dans des gymnases

Plusieurs camions de CRS gardent pour l'heure l'entrée du camp pour éviter que des migrants ne reviennent. Ceux qui l'ont souhaité ont pu être acheminés dans différents gymnases de la ville selon leur nationalité. Il y a d'un côté les Kurdes, les Afghans, puis les autres nationalités. Le camp de Grande-Synthe avait été construit par Médecins sans Frontières.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le camp de migrants de Grande-Synthe (Nord) est ravagé par un violent incendie, le 10 avril 2017.
Le camp de migrants de Grande-Synthe (Nord) est ravagé par un violent incendie, le 10 avril 2017. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)