France-Italie : Rome joue l’apaisement

Quelques heures après l’annonce du rappel de l’ambassadeur français à Rome, l’Italie tente de calmer le jeu. Les explications du correspondant de France Télévisions à Rome, Alban Mikoczy.

Alors que la tension est à son comble entre la France et l’Italie, Rome a tenté de jouer l’apaisement ce jeudi 7 février. Notre journaliste, Alban Mikoczy explique : "Les Italiens ont été surpris par la virulence et la réaction française. Ils ne s’attendaient pas à ce qu’il rappelle l’ambassadeur de France en Italie", dit-il. "Le vice-Premier ministre Luigi Di Maio et le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini ont tous les deux dit qu’ils voulaient rencontrer Emmanuel Macron", ajoute le journaliste.

Quelles conditions ?

"Mais Matteo Salvini a fixé des conditions. Il veut lui parler, mais avec deux thèmes privilégiés : la question des migrants (…) et dans un deuxième temps, la question de ces personnes qui vivent en France de manière libre et ont été condamnés en Italie", continue-t-il. Des conditions inécoutables pour le moment pour les autorités françaises. Les relations diplomatiques ne sont pas rompues, mais au point mort.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée du Palais Farnèse, siège de l\'ambassade française à Rome (Italie), le 7 février 2019.
L'entrée du Palais Farnèse, siège de l'ambassade française à Rome (Italie), le 7 février 2019. (TIZIANA FABI / AFP)