Forte crise migratoire au Venezuela

De nombreux Vénézuéliens fuient leur pays. Cette situation provoque des tensions dans les pays voisins.  

FRANCE 3

Pas découragés par la longueur de la file d’attente, des réfugiés vénézuéliens courent pour prendre leur tour. Dans quelques heures, il faudra un passeport pour entrer au Pérou. Le document sera vendu 1200 dollars, un montant bien trop cher pour des individus fuyant leur pays à pied. Depuis le début de la crise économique, les Vénézuéliens partent en nombre vers les pays proches : Colombie, Équateur et Pérou.

Des Brésiliens ont attaqué les réfugiés

Cet afflux, les populations locales ont parfois du mal à l’accepter. Le long de la frontière brésilienne il y a une semaine, des habitants s’en sont pris aux réfugiés. Cette réaction a conduit l’ONU à sortir de sa réserve. Les Vénézuéliens fuient un pays rongé par l’inflation. Sa monnaie a encore perdu 96% de sa valeur en quelques jours. Au total, plus de deux millions de personnes ont déjà quitté le Venezuela. Le président Nicolas Maduro est déstabilisé depuis une tentative d’attentat au mois d’août. Il a depuis annoncé un plan de relance économique qui ne convainc pas sa population.

Le JT
Les autres sujets du JT
A Tulcán (Pérou), le 21 août 2018, des migrants vénézuéliens marchent vers l\'intérieur du pays, avant que de nouvelles règles ne leur soient imposées, comme la détention d\'un passeport valide.
A Tulcán (Pérou), le 21 août 2018, des migrants vénézuéliens marchent vers l'intérieur du pays, avant que de nouvelles règles ne leur soient imposées, comme la détention d'un passeport valide. (ANDRES ROJAS / Reuters)