Fermeture des frontières : dans les Balkans, les migrants cherchent d'autres routes

La guerre en Syrie jette des milliers de réfugiés sur les routes. Mais les pays à la frontière extérieure de l'Union européenne durcissent leur politique.

FRANCE 3

En marchant le long d'une autoroute turque, ce millier de réfugiés tente d'ouvrir une nouvelle route vers l'Europe. Seuls ou en famille, ils ont décidé de traverser à pied la frontière entre la Turquie et la Grèce. Mais la police les empêche de passer. Ils ne reculeront pas et s'installent pour attendre.

La tension monte

À Istanbul, la gare routière a été prise d'assaut par ces réfugiés. Ils ont entendu parler de cette nouvelle voie qui s'ouvre et ils veulent tenter leur chance. Certains sont pourtant en Turquie depuis plusieurs mois, mais ils veulent partir à tout prix. Pendant ce temps, toujours autant de réfugiés traversent la mer entre les côtes turques et les îles grecques. Des dizaines de canaux continuent d'aborder les côtes. Et chaque jour, plusieurs milliers de personnes débarquent à Athènes. Dans ce parc où ils attendent de partir, tous savent que la frontière hongroise est fermée, mais déjà là aussi de nouveaux chemins se dessinent. Ce soir, la tension monte aux portes de l'Union européenne alors que le flux des réfugiés est loin de se tarir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants syriens font leur chemin le long de l\'autoroute en direction de la frontière turco-bulgare à Edirne le 15 Septembre 2015.
Des migrants syriens font leur chemin le long de l'autoroute en direction de la frontière turco-bulgare à Edirne le 15 Septembre 2015. (BULENT KILIC / AFP)